dimanche 4 octobre 2015

Le jour se lève sur le Grand Prix Féminin d’Échecs de Monaco


Violent orages hier soir. Ce matin, le soleil s'est levé.

Il y a deux jours a eu lieu la cérémonie d'ouverture. Quelques heures avant, nous réglions les derniers détails ... enfin, les avant derniers... avec le Président de la Fédération Monégasque et le CEO de la FIDE.
J'arrive quelques minutes avant la cérémonie et tombe sur deux joueurs en train de blitzer (parties jouée en 5 minutes) dans la salle du Grand Prix. Normalement, ce genre de pratique n'est pas autorisée, mais... le Président de la Fédération Internationale a défié mon homologue Président de la Ligue Corse


Sur la photo : au premier plan, les deux adversaires. Debout, de gauche à droite :
Madame Filatov et Monsieur Filatov, Président de la Fédération Russe des Échecs, Monsieur Rapaire, Président de la Fédération Monégasque des Échecs, et votre serviteur Président d'une Ligue dont le territoire est tout de même plus grand que Monaco.
Andrey Filatov a gagné son premier milliard de dollars en 2011. Il est venu de Moscou dans son avion privé, avec le Président de la FIDE, Kirsan Ilioumzhinov. L'année passée, j'avais assisté en Norvège à l'élection de M. Filatov au poste de Vice-Président de la Fédération Internationale, avec 98 voix sur 148. Le bruit court qu'il pourrait monter une marche supplémentaire à la prochaine élection.

Après les discours des officiels, dont son excellence, le Secrétaire d'Etat, Jacques Boisson. Le Président Kirsan a lancé le début du Grand Prix Féminin, et nous sommes passés au tirage au sort des rencontres (appariements) avec ma collègue australienne, comme son nom ne l'indique pas, Anastasia Sorokina, Arbitre Internationale de catégorie A. Nous sommes une cinquantaine dans le monde (je me la pète un peu).


Je passe discrètement de l'autre côté de la scène pour noter les numéros, et ma collègue appelle les participantes...qui prennent le sac contenant des présents, généreusement offerts par la Société des Bains de Mers.

la Championne du Monde, Mariya Muzychuk, Ukraine

la Vice-Championne du Monde, Natalija Pogonina, Russie

Vous remarquerez comme je reste concentré sur mon travail.

Pendant la réception qui a suivi, Alexandra Kosteniuk, Championne du Monde 2008-2010, a fredonné Nathalie (Gilbert Bécaud), et Je t'aime Moi Non Plus (Serge Gainsbourg), en petit comité, par sur scène.

Puis c'est la réunion technique durant laquelle on répète ce qu'on a déjà dit tout l'après-midi, et qu'on redira le lendemain avant la ronde.

Devinez qui n'a pas vu le photographe !

Le Grand Prix Féminin de Monaco est à suivre sur 

1 commentaire:

Chantal Baudson a dit…

Coucou Stéphane,
Continue à nous faire rêver.
T'es au top.
Bises,
Chantal