jeudi 12 février 2015

Comité ni directeur, ni fédéral

Je voudrais faire une proposition révolutionnaire pour le prochain comité directeur fédéral : qu'il dirige et qu'il fédère !
Aujourd'hui le comité ne décide plus, il est prié de valider les décisions déjà prises par son président. Et si vous exprimez un désaccord, on vous menace, on vous exclut. 

Début du CD

Fonctionnement
On fait le tour des pouvoirs. Les raisons des absences ? Ils seraient malades. Des justificatifs ? "c'est bon, faites-moi confiance".
Situation absurde : sur les 28 membres statutaires du CD, parmi les présents, il n'y a que 13 personnes issues de la liste majoritaire. 13/28 représentent la majorité avec les pouvoirs.
Soyons clair, ces pouvoirs sont un moyen artificiel de conserver une majorité de voix. Plusieurs absents sont des inconnus et devraient être remplacés. Cela a été fait sous d'autres présidents, une époque où on ne raisonnait pas en terme de majorité/opposition.
Aujourd'hui, le président ne complète pas le comité, il a passé sous silence la démission de M. Serge Weill (dernier suppléant de sa liste). Nous fonctionnons à 26 au lieu de 28 (composition ici). 
Surtout ne pas faire venir des nouveaux bénévoles ! D'autres avaient rassemblé les bonnes volontés, le président actuel divise pour régner avec sa minorité. Ce n'est pas ma conception d'une association.
Plusieurs membre de l'équipe en place me disent (pas trop fort) que ce n'est pas normal, l'un d'eux parle de "comité fantôme".

Au sujet du Comité Directeur, l'ancienne Secrétaire Générale, Aurélie Dacalor, écrivait dans sa lettre de démission : "Dans l’intérêt général, le Comité doit tenir le bureau en respect, car le bureau n’est rien sans le Comité. Vous avez été élus pour être proches de la base, non pas dans le discours accessible à tous, mais les actions. Le Comité est le plus opérationnel - avec les salariés - et le plus capable de maintenir une saine contradiction"
Le président, dans sa conception pyramidale du pouvoir préfère un CD faible auquel il impose sa volonté.


Championnats de France Jeunes 2016
On commence par la candidature de Gonfreville l'Orcher (76). Le dossier semble bien ficelé, ce championnat s'annonce bien.
C'est la première fois, sous cette mandature, que le CD est consulté. Une amélioration, mais il parait que pour le Championnat adulte, tout serait déjà signé, sans passer par le CD.


Y'a-t-il un administrateur dans la salle ?
Après l'ouverture du CD, après l'examen du premier point à l'ordre du jour, le président modifie l'ODJ, hors délai, donc en violation du règlement. L'absence du Secrétaire Général pousse le président à prendre le risque de faire annuler toutes les décisions. Improvisation et anarchie.

Etienne Mensch demande si la remarque de la CT sur la réintégration de Sylvain Rivier est à l'ODJ. Le président devient tout rouge. Etienne rappelle aussi qu'il attend une réponse à sa demande au sujet de la société de conseil... le président a du mal a respirer. (ces deux points seront traités plus tard).

Le président demande l'approbation du pv du dernier cd. ... silence gêné ... personne ne l'a reçu. Comment se fait-il ? Ah oui, personne ne l'a écrit ?! Le Secrétaire Général est absent.
Rappel : au dernier CD de novembre, nous n'avions pas le PV de juin. Le PV de novembre n'a pas été rédigé. Le relevé de décisions de novembre publié sur le site fédéral comporte des erreurs, il n'a pas été approuvé par le CD. Nommer un Secrétaire Général disponible serait peut-être une bonne idée ?


Droits d'homologation des tournois. Ils ont baissé de 10%. Manque à gagner.
On modifie le mode de calcul "mais ça ne changera rien, faites moi confiance"
Même en manque de sommeil, surtout en manque de sommeil, je me méfie du serpent Kaa. Je vérifie donc rapidement le calcul pour le prochain open que j'arbitre : + 50 % !
Je le signale au CD qui modifie la proposition.  


Bien entendu, le détail du texte n'avait pas été envoyé au CD qui le découvre au dernier moment.
Remercions Eric Mouret, l'informaticien fédéral, pour avoir mis en place une automatisation de ces calculs. On va y gagner en efficacité.

Réforme des interclubs
Le président demande que la Commission Elo et Compétition arrête de réfléchir à cette réforme. Les membres du CD qui ont donné leur pouvoir approuvent.
Jusqu'ici, le président voulait nous empêcher de nous exprimer. Nous sommes passés à l'étape suivante, il est interdit de réfléchir.


Coupe de France
Démission de Christian Cureau en fin de saison. Pas de successeur à ce jour.


Bureau fédéral
aucune candidate féminine. Mr. Lauferon (un brave homme) et Mr. Delabarre (qui gagnera à être connu) entrent au Bureau. 
Aucune femme alors que le ministère en impose 25 %. 
A propos de la représentation des féminines au sein du CD : une seule femme était là. Il est vrai que le manque de considération et d'écoute du président est assez mal vécu. On peut donc remercier Mélanie Vérot qui vient encore malgré tout.


Liberté d'expression
Le président revient sur mon blog. Echanges vifs. Il ne devient pas rouge, il l'est toujours, depuis qu'Etienne Mensch est intervenu. Le président dit qu'il ne lit pas mon blog, et que ce qui est écrit est faux à 90 %. Cherchez l'erreur. Je lui demande de citer un seul exemple d'erreur dans mes comptes-rendus. Il marmonne et veut changer de sujet, quand soudain deux neurones se connectent : Il menace de m'envoyer en commission de discipline pour crime de lèse-majesté, il préfère sans doute le lèche-majesté.
Après le comité, plusieurs membres de "son" équipe m'apportent leur soutien (discrètement, on ne sait jamais).


Boutique FFE 
On va "externaliser", cela permettra de se séparer d'un salarié sans douleur.
C'est une boite privée qui vendra aux clubs. "Les prix resteront les mêmes, faîtes moi confiance".


Locaux 
Saint-Quentin nous met à la porte en 2018.
Proposition d'acheter des locaux. Le projet semble approuvé par le commissaire aux comptes. S’endetter sur 20 ans, et sans avoir de fonds propres... les présidents de clubs vont-ils trouver cela responsable ? Comme souvent, l'idée de départ est bonne, et part d'un bon sentiment.


Finances 
Bilan équilibré. Pas de fonds propres dégagés malgré les demandes du commissaire aux comptes.
Le secteur jeune a dépassé le déficit prévu de 14.000 €.
Quand je fais des propositions pour raboter certaines lignes, le président s’énerve "on ne va pas tout refaire, un peu de respect pour le travail réalisé". En effet, pourquoi le CD aurait-il son mot à dire ? Le budget a été distribué juste avant de le voter... Ayez confiance !
Rappel : le président fédéral est salarié de la FFE, et salarié de son club. Un conflit d’intérêt ? mais non, ayez-confiance.

Budget approuvé. A noter que le vice-président, Eric Prié a voté contre le budget. j'ai aussi voté contre à cause, entre autre du point suivant...


Participation des jeunes aux Championnats Europe et Monde 
Le dernier CD avait voté la prise en charge par les enfants d'une partie du coût du transport. 
Le président exige qu'on revienne sur ce vote et que les jeunes paient plus.
Aujourd'hui on demande 250 €, ce qui représente (estimation T. Barbier) 160% du coût du transport (beaucoup plus d'après E. Prié).
"Une partie du coût" est devenu "plus de 100% du coût" ! Une chose est sûre, on ne joue pas à Bakou.
Le président avait promis un million d'euros aux clubs. Il est vrai qu'il n'avait pas dit d'où viendrait l'argent. Voilà déjà 10.000 € pris dans la poche des licenciés.
11 votes "pour" (sur 28 membres statutaires !), le reste partagé en "contre" et "abstention". Les absents ont voté "pour".
(Note du 14 février 2015 :
J'ai appelé J. Mathis, le Directeur National des Jeunes. D'après lui, les billets actuels sont plus chers que ceux qu'on trouve sur les sites "promotionnels", il s'agit de billets de groupes, et non de billets nominatifs. Il faut en outre rajouter le déplacement de l’aéroport à la salle de jeu, parfois facturé assez cher par l'organisateur.
Voilà des précisions qui s'imposaient, j'ai toujours soutenu que M. Mathis faisait un travail respectable et difficile.
Il est dommage, quand j'ai demandé des explications, qu'aucun membre du CD ni du Bureau n'ait été capable de communiquer ces informations. Il serait peut-être bon qu'un élu suive les dossiers.)

Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire

A 18h, samedi, on nous distribue plus de 50 pages de documents. Le comité a débuté depuis 14h30. Est-ce que ce monde est sérieux ? Pourquoi ne pas avoir envoyé ces documents quelques jours avant la réunion ? "Vous n'avez pas le temps de les étudiez...fermez les yeux et faîtes-moi confiance"
La plupart de ces textes seront votés le lendemain, souvent sans discussion, et sans avoir été lus par les membres du CD.


Présentation du projet fédéral 
Il faut structurer les structurations et favoriser les défavorisés.
Plus sérieusement, un gros travail de Julien Habbouche, juriste fédéral. Cela ressemble aux dossiers que l'on monte au niveau des ligues, on peut le décliner.

Remarque : le président fédéral a une vision centraliste, pyramidale. Une pyramide dont il est le sommet, naturellement. Il entend imposer son "projet" au CD, à l'AG, aux ligues et aux CDJE et aux clubs.
Ma vision est un peu différente, je pense exactement l'inverse : c'est à l'assemblée des présidents de clubs d'imposer sa politique générale que le CD et le bureau sont en charge d'appliquer.
(Note du 14 février 2015 : je précise ma dernière phrase. J'y faisais allusion au trésorier fédéral. Je complète mes propos : le projet fédéral est amené à être décliné au niveau des organes déconcentrés, Ligues, CDJE. Les juristes ont plusieurs fois fait remarquer que FFE/Ligues/CDJE devraient mettre en place des conventions, afin de justifier ces reversions. Quid des Ligues/CDJE qui ne mettront pas en place ce projet et/ou ces conventions ?)


Projet de développement des clubs 
Il faut rêver. Très belle présentation de Jérôme Valenti. Il nous montre un projet cohérent, ciblé, bien construit. Il reprend globalement le projet que l'équipe à laquelle j'appartenais avait défendu. Cela n'a rien à voir avec le brassage de vent du président actuel qui met en place ... de nouvelles promesses.


Société de conseils
Rien de concret pour l'instant. D'après le directeur général, cette société a permis de "sécuriser" ( et non "conserver", comme écrit plus tôt) le partenariat BNPP.
25.000 € de conseils l'année passée.
15.000 € cette année, avec un pourcentage plus élevé en cas de (nouveau) sponsor.


A noter l'excellent travail de la commission juridique, pour mettre à jour nos textes. Une réflexion à suivre sur le statut des joueurs étrangers. Un travail de l'ombre mais absolument indispensable. Merci à eux.


Réunion secrète

Il fut un temps où les réunions du comité étaient publiques, comme un conseil municipal. C'est ma conception du fonctionnement démocratique d'une association. Le président actuel souhaite qu'il n'y ait plus de procès verbal de réunion de CD. Il est vrai qu'il a dit beaucoup de bêtises qu'il n'assume pas, et que des membres de son équipe lui ont également fait des remarques qu'il préfère cacher. Sans parler de moi...
Les comptes-rendus seront donc des morceaux choisis... qui a dit censurés ? ... ce n'est pas bien de ne pas avoir confiance.
Comme le soulignait l'ancienne bras droit du président, toujours Aurélie Dacalor, dans sa lettre de démission :
"D’ailleurs comme il n’écrit pas, en guise de procédure le président a instauré l’oralité, laquelle prive le bureau de sa collégialité, de son pouvoir de décision et de transparence. Gérer la Fédération par téléphone est une arme insoupçonnable. Présider sans assumer, le cas échéant, est devenu la méthode."




Le président ne veut pas de trace écrite, cela lui permet de tenir un double, voir un triple langage, et surtout de continuer à flatter et promettre.

Pour conclure voici deux citations d'Henri Queuille dont le président fédéral s'inspire tous les jours :
« La politique n'est pas l'art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent. »
et la plus connue :
« Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. »

Merci aux membres du Comité qui m'ont aidé à rédiger ce compte rendu objectif.

Cliquez ci-dessous sur "plus d'infos" pour voir ... "plus d'infos".
(notamment l'Éviction arbitraire d'un membre de la Commission Technique - suite)

Éviction arbitraire d'un membre de la Commission Technique
La CT, à l’unanimité, demande qu'on évoque "la possibilité de réintégrer Sylvain Rivier au sein de la CT." Le président demande de voter contre ce nouveau débat.
Voici le point de vue d'Etienne Mensch sur ce sujet :
"Ce point est abordé tout à la fin du CD. Le président demande d’un air candide : « C’est quoi la question ? »
Laurent Fressinet demande au président s’il souhaite donner un complément d’information ou des explications concernant l’éviction de Sylvain Rivier. La réponse : « Ben non, puisque ça a déjà été voté ».
A partir de là, il est facile de comprendre que tout sera fait pour éviter de parler du fond du problème… Le leitmotiv « Ca a déjà été voté ! » va être repris par plusieurs membres du CD.

(note S.E. : ces mêmes personnes n'ont pas été choquées de revenir sur un vote du CD pour prendre de l'argent dans la poche des parents) 
Il reste encore une question sur laquelle il nous est demandé de nous prononcer : « Acceptons nous ou non de mettre à l’ordre du jour la possibilité de réintégrer Sylvain Rivier au sein de la CT ? »
Ouf, c’est compliqué…mais la CT a voté cette demande à l’unanimité. Ok, allez, on vote.
Contre par une grande majorité.
Affaire réglée
Mon avis
Nous avons confirmation : dans notre fédération, un membre d’une commission fédérale peut se faire virer par vote du Comité Directeur sans que l’on apporte d’éléments précis.
Ce qui est étonnant dans cette histoire, c’est la méthode : faire voter une éviction en CD… demander à des bénévoles d’en exclure d’autres … ne pas fournir de preuve et refuser la discussion-- une conception très spéciale de l’art de fédérer.



Etienne Mensch exagère : il demande sur quels éléments, sur quelles preuves s'appuie cette éviction... "Aie confiance" On ne va pas remettre en cause le dogme de l'infaillibilité du souverain poncif.

Championnats écoles/collèges/lycées 2016 : Candidature de Laval ok.
On évoque les fusions de Régions et de Ligues. Très flou. Une loi générale du sport est attendue en été.

Coupe Loubatière
Proposition de baisser le plancher à 1600 Elo refusé.

Jeunes
Débat sur la mise en place de dédommagement pour les clubs qui voient leurs joueurs partir vers de plus verts pâturages. Reporté au Championnats Jeunes à Pau.

Interclubs Cadets/Juniors
3 équipes de Lorraine et une équipe du Nord. On peut saluer l'effort, mais cela ne prend pas.

Interclubs
Précision sur la méthode de comparaison des forces des équipes de même club, basée sur le score théorique à chaque échiquier.
Entente des clubs : fixée à la date limite d'inscription, et non plus au 31 juillet.

Championnat du Monde par équipe 
Possibilité pour que l'équipe de France puisse participer en remplacement d'un désistement. Le président est contre, mais nous nous accrochons (surtout Laurent F. et moi)... bon, le Bureau va étudier ça.
Je serai le deputy-chief arbiter de ce championnat (la ffe n'y est pour rien bien sûr).

Création d'un label "club féminin"
Le détail n'est pas examiné, mais le principe est approuvé.

Calendrier fédéral
Diffusé aux comités et ligues une semaine avant que le CD n'en prenne connaissance. Il est vrai que le CD n'est là que pour enregistrer les oukases présidentielles. On modifie les dates du top 12 pour qu'il n'y ait pas concurrence avec le championnat du monde rapide et blitz.
Saluons le boulot de la Commission Technique : réaliser un tel patchwork, avec autant de compétitions qui se croisent et se chevauchent est un travail d'orfèvre. 
Je demande qu'on revienne à 3 dates d'examens d'arbitrage, pour éviter que les candidats n'attendent 6 mois pour passer l'examens. Le DNA dit qu'il y a suffisamment d'arbitres.

Arbitrage
Le DNA se plaint de mon commentaire sur l'absence de rapport de la DNA au dernier CD. Cela sous entend d'après lui que la DNA ne travaillerait pas. Si mon message "Commission de l'Arbitrage : rien (depuis longtemps)" a été interprété ainsi, j'en suis désolé. Mon propos était de dire "pas de compte rendu depuis longtemps". Bien sûr que les membres de la DNA travaillent. Il faudrait le faire savoir. Le DNA n'est pas venu, ni ne s'est fait représenter, à l'AG fédérale. Il ne rend pas compte des actions de sa commission statutaire au CD. Ce n'est pas normal.Nomination de Pierre Lapeyre aux examens en remplacement de Francis Delboë qui passe à la formation à la place de Vincent Bernard qui passe en vacance.

Commission de Discipline
Complétée par Mme Xenia Lazo et Benjamin Darmont (suppléant)

Direction Nationale du Handicap
Toujours un travail efficace de son président et de son équipe.

Commission Economique et Contrôle de Gestion
Devient statutaire (après vote AGE)

Clubs scolaires
Discussion sur la définition, et les dotations de ces clubs.

Championnat de France jeunes
Le plafonnement ligue passe de 11 à 14 qualifiés par catégorie.
Le nombre de qualifiés par catégorie au championnat passe à 94.

Formation
Le document de sept pages, envoyé dans les délais par C. Leroy, n'a pas été évoqué, ni voté par le CD. Il était question d'entrainement, de réforme de la formation. Le président l'a-t-il simplement oublié ? C'est ce qui arrive quand on ne veut pas travailler en équipe. Amateurisme. 

Voilà, le président fédéral peut ressortir de son tiroir la poupée avec des lunettes et un petit ventre rond. Les aiguilles sont dans la boite en plastic rouge.


2 commentaires:

FREDERIC BUONO a dit…

Sinon, vous avez envisagé de prendre Didier Pérusset comme consultant juridique?
Ça mettrait un peu d'ambiance...

RA a dit…

Bonsoir Mr Escafre,
Merci pour toutes ces précisions.
Juste, vous citez plusieurs fois un document de Me A. Dacalor. Pourriez-vous préciser où nous pourrions trouver cette "source". Suis-je maladroit je n'arrive pas à la trouver :(.
En tous les cas votre article "éclairci" celui disponible sur le site FFE...
RobertA.