mardi 15 juillet 2008

Un joueur pénible

1er jour, rien

2e ronde : un problème avec la pendule de sa girlfriend il se jette sur moi. Je vais calmement, lentement régler le problème. J'attends que l'adversaire joue pour intervenir, pour ne pas perturber sa concentration. Il me presse de faire les réglages tout de suite, très nerveux. Je lui demande de se calmer. Il s'excuse de son agressivité, une fois que je suis intervenu.

2e ronde (suite) : sa copine va arriver à la règle des 50 coups. Il me demande s'il peut intervenir. Je lui dit que non. Il me demande si je peux intervenir. Je lui dit que non.
Sa copine réclame enfin la nulle (elle est Grand Maître féminin)... mais ce n'est pas à elle de jouer, la demande n'est pas valable.

3e ronde : Le même vient m'indiquer que sa pendule ne fonctionne pas. Je vérifie, elle fonctionne parfaitement. Il n'avait pas bien compris le système. Il s'excuse.

A suivre

1 commentaire:

Dominique a dit…

Avé !

Des noms , des noms !!!

A part ça, hier , j'ai croisé Léo à St Chély. Je l'ai battu à la belote de comptoir !!
A jeudi
Dume